En quoi consiste cet examen?

L’hystérosonographie 3D est un examen qui consiste à faire une échographie par voie vaginale en instillant du sérum physiologique dans la cavité utérine.
Cet examen permet d’obtenir une bonne visibilité de l’intérieur de la cavité utérine et couplé à l’échographie 3D, permet une reconstruction 3D d’éventuelles anomalies comme des polypes, fibromes ou épaississements pathologiques de la muqueuse. La reconstruction 3D (dans les 3 plans de l’espace) – notamment en coupe « frontale 3D » – permet en outre une analyse précise et optimale de la forme de la cavité utérine en cas de malformation utérine, de cloison, de synéchie.
Dans le cadre d’un bilan de fertilité, l’examen pourra être complétée par une analyse de la perméabilité des trompes après instillation d’un produit de contraste (HyCoSy : Hysterosalpingo – Contrast – Sonography).

Cet examen est à ne pas confondre avec l’hysterosalpingographie qui associe l’injection sous pression d’un produit de contraste couplé à un cliché de radiographie, et qui est réalisé dans un centre de radiographie.

Comment se déroule-t-il?

L’examen doit être réalisé entre le 5ème et le 10ème jour du cycle. Il vous faudra vous procurer en pharmacie le cathéter à usage unique nécessaire (nos secrétaires vous informerons par téléphone des modalités pour vous le procurer).

Une échographie pelvienne 3D est réalisée en premier lieu, cela afin d’éliminer d’éventuelles contre-indications au geste.

L’hysterosonographie 3D. L’installation dure environ 10 minutes, l’examen de 5 à 10 minutes puis l’analyse des images de 5 à 10 minutes. Il n’est pas nécessaire d’être à jeun.
Vous êtes installée en position gynécologique. Comme pour un frottis, nous mettons en place un spéculum afin de visualiser le col de l’utérus.
Après la désinfection soigneuse et indolore du col de l’utérus, nous mettons en place délicatement une sonde fine et souple dans la cavité de l’utérus. A titre de comparaison, cette sonde est souple, contrairement au dispositif d’insertion d’un stérilet, et de diamètre inférieur à celui-ci.
Une fois la sonde en place, le spéculum est enlevé doucement.

Le premier temps vérifie la bonne position de la sonde. Le second temps de l’examen se déroule pendant l’instillation très progressive de sérum physiologique dans la cavité utérine. L’acquisition des images prend quelques secondes, puis la sonde est retirée.

Habituellement, cet examen est indolore. Nous nous efforçons de le réaliser dans les meilleures conditions possibles pour les patientes. Il peut survenir une gène pelvienne au moment de l’instillation du sérum physiologique dans la cavité utérine, à type de tiraillement ou « douleur de règle ». Fréquemment de légers saignements peuvent survenir dans les 24 heures suivant l’examen.
De manière exceptionnelle et malgré les précautions que nous prenons, il peut survenir une infection, c’est pourquoi en cas de fièvre, de pertes inhabituelles ou de douleurs pelviennes dans les 3-4 jours suivant l’examen, il vous faudra consulter votre médecin et nous recontacter.

Quelles sont les contre-indications ?

L’hysterosonographie ne pourra pas être réalisée si :
– Vous êtes enceinte. C’est pourquoi nous donnons les RDV juste après les règles (entre le 5ème et le 10ème jour du cycle).
– Vous avez un antécédent d’infection de l’utérus (endométrite) ou des trompes (salpingite).
– Vous avez une pathologie évoquant un cancer de l’utérus ou des trompes.
Vous présentez une pathologie évolutive des trompes (hydrosalpinx, salpingite)
Merci de nous indiquer si vous présentez des allergies au LATEX ou à la BETADINE.

Votre compte-rendu avec les clichés vous seront remis immédiatement à l’issue de l’examen. A vous de le faire parvenir au médecin qui vous l’a prescrit.